mardi 31 janvier 2017

To vote or not to vote


Comme plein de gens mais pas tous (suivez mon regard), je vais aller faire mon devoir de citoyen en allant voter pour la présidentielle à venir en mai. Et comme plein de gens mais pas tous, mon histoire politique m’a emmené dans une voie sans issue.
Ma famille proche a toujours été de gauche, à la limite du coco révolutionnaire. Je me souviens de l’élection de Mitterrand en 1981 (j’avais 9 ans) comme une grande joie libératrice du joug de la droite. Notre télé était en noir et blanc et j’ai un souvenir très précis du nouveau président s’exclamant “j’ai du travail”. La confiance et l’espoir politique existaient à cette époque.
Même si avec le temps mon scepticisme augmentait et mes convictions faiblissaient, j’ai toujours voté à gauche. Dont Bernard Tapie, ce qui me fait sourire aujourd'hui.

Et elle est où la gauche ?

Mais ça c’était avant le 21 avril. C’est très exactement ce jour où j’ai perdu tout espoir en la politique et plus précisément en la gauche. Seul chez moi en découvrant les résultats assommants à la radio, j’avais dû sortir voir un copain pour partager ma douleur (sentiment qu’il n’avait pas du tout eu car il n’était même pas au courant du Choc et n’avait pas souffert car s’en foutait royalement). Ne pas avoir pu partager cette douleur me fait encore mal aujourd'hui. L’abandon de Jospin devant l’adversité avait par la suite transformé cette douleur en colère envers cette gauche qui quittait le ring sans se battre. Ouais, à Gauche, on abandonne.
Mais je n’avais pas voté à ce premier tour. Habitant à Perpignan et n’ayant pas fait mon changement d’adresse, j’aurais dû faire 600Km dans le WE pour aller poser un bulletin. Par manque de temps, je ne l’avais pas fait et Jospin n’était pas au second tour, c’était donc ma faute si Le Pen était à sa place, moi électeur de gauche flemmard à la conviction molle. J’ai bien pris ça dans les dents en discutant avec mes amis, j’ai baissé le regard et fait barrage au méchant FN en faisant deux semaines plus tard ce putain de voyage pour aller mettre un bulletin dans l’urne pour Chirac au second tour. C’est la seule fois de ma vie où j’ai voté à droite, la merde au cul et en jurant qu’on ne m’y reprendrai plus. A partir de ce jour, en plus de tenir bien à jour mes lieux de vote, j’ai décidé de ne plus rater aucun scrutin.

Présidentielles 20122009



C’est ainsi que depuis quinze ans je vote « merde ». Je m’amuse a prendre en photo des bulletins sur lesquels j’écris mon avis, fait des blagues en votant pour des gens qui se présentent pas, bref, je fais le con. Tout cela fini en vote Nul, dans la même colonne que les votes blanc. Certains diront que je ne respecte pas cette belle démocratie où des gens sont morts pour qu’on puisse voter gnagna, ce à quoi je commencerai par un gentil “je t’emmerde”, mais surtout que c’est faux, archi faux et que c’est justement parce que le système de vote actuel ne s’inscrit pas dans une démocratie que je réagis comme cela.

Le peuple n’a aucun pouvoir mais on lui donne des responsabilités. Il n’a aucun pouvoir car depuis quarante ans c’est toujours les mêmes hommes, et surtout les mêmes idées. Ouais, c’est populiste de dire ça, traitez-moi de Nazi si vous voulez. Le système est tel qu’il est impossible qu’un homme nouveau avec des idées nouvelles puisse avoir la moindre chance d’être au second tour d’une élection présidentielle. Un homme comme Besancenot et son métier de Postier serait la preuve que des petits peuvent émerger. Sauf qu’il ne réussira jamais rien sauf à servir l’idée que oui, nous sommes décideurs. Arlette Laguiller s’est présentée six fois sans dépasser des pourcentages risibles. Parce qu’elle n’a jamais eu derrière elle un parti politique qui a des ramifications dans toutes les communes pour lui assurer 15% de votants. Sarkozy oui, et malgré la détestation générale du peuple à la fin de son mandat, n’a pas fait un score minable. Hamon, l’héritier d’un quinquennat désastreux fera malgré tout un score un score supérieur à plein d’autres. Tout cela parce qu’en France, il y a des gens qui votent à gauche ou à droite depuis quarante ans par intérêt. On est loin des idées.

Mais le peuple a aussi des responsabilités. Voter Le Pen c’est assumer l’ensemble de sa carrière passée et future. Quand je donne mon vote à un homme politique, rien ne me garantit qu’il va faire ce qu’il a promis sur une page web (qu’il n’a même pas lue). On a bien vu ces cinq dernières années à quel point ils en avaient rien à faire de ce qu’ils avaient promis. Du coup c’est pas évident de dire un jour “toi, vas-y” et lâcher la bride aveuglément pendant cinq longues années. En votant pour un homme politique qui sera élu, je suis responsable de ce qu’il fera pendant son mandat et cela je ne le veux pas.


Toutes ces explications pour avoir une vision claire et précise de la situation inextricable dans laquelle je me trouve aujourd'hui. Je veux voter parce que ça m’intéresse, j’estime important de prendre part au débat. Mais je ne veux pas amender un homme politique alors que lui-même sait que tout cela est du folklore. Je veux voter (parce que c’est important) tout en ne votant pas (parce que c’est mal fait).

J’ai donc longuement réfléchi et j’ai quatre possibilités pour ces prochaines élections.

  • Voter blanc

Avec le système actuel de comptage, ça sert vraiment à rien. C’est comme si on s’égosillait sans micro à interpeller un gars à son meeting tout en ayant payé sa place. Voter blanc, c’est comme ne pas être inscrit. Donc j’en ai marre de voter blanc, je revoterai blanc le jour où ça servira au moins autant qu’à ne pas aller voter. 

  • Ne pas voter 

C’est pas si bête finalement. En tous cas moins que de voter blanc. Vu que c’est le seul chiffre que les medias rabâchent pendant la longue journée de vote, le jour où il y aura 80% d’abstention, peut-être que nos politiques daigneront changer le mode de scrutin.
Mon conseil à ceux qui ne sont pas inscrits (suivez mon regard) : inscrivez-vous et n’aller pas voter ! Au moins on parlera de vous, l’abstention étant un des rares leviers qui pourrait faire changer les choses. En ce qui me concerne, ça me fait mal d’y penser, mais s’il le faut je passerai par là. Avant je ne votais pas par omission, maintenant je ne vote pas par militantisme. Premier parti de France ! 

  • Voter Marine

Le vilain mot est lâché.
Il y a quelques années, ça me faisait marrer d’entendre qu’à Perpignan les Gitans votaient FN dans l’espoir de virer les Arabes et les Arabes votaient FN dans l’espoir de virer les Gitans. Le plus drôle dans tout ça c’est que si un jour le FN arrive au pouvoir, ils ne vireront ni l’un ni l’autre. Il n’y a pas de raison que le FN tienne plus ses promesses qu’un autre parti.
Sinon voter Marine serait pour beaucoup voter « merde ». D'accord, mais se retrouver dans le même sac que les racistes, ça fait pas rêver. Autant ne pas voter, c’est plus safe et presque autant ‘Merde’.
Je ne voterai donc jamais Marine mais j’accepte que des gens le fassent. D'abord parce que sinon je me couperai trop de mon entourage (les 30% de votants n'habitent pas sur la lune), et surtout, les gens ont le droit de se tromper de colère (ça m’arrive souvent).

  • Voter un petit candidat qui ne sera jamais élu. 

 Voilà enfin ce que je crois être pour l’instant ma solution. Voter pour un candidat de seconde zone permet de le faire monter mais surtout faire descendre tous les autres candidats. Bien entendu, la condition pour que cela fonctionne c’est qu’il ne soit jamais élu. Ne pas dépasser les 5% pour le remboursement de campagne est un plus, la cerise sur le gâteau.
Je vote, donc je fais mon devoir de citoyen, mon vote est comptabilisé, et je fais baisser les ténors qui ont moins de légitimité à la ramener. C’est tout bonus.
Je suis absolument pour que plein de politiques se présentent, la plupart feront 2% et les gros candidats monteront pas plus haut que 20%. Une belle démocratie de merde pas du tout représentative qui me conforte dans mon idée que tout cela n’est que vaste fumisterie. Comme en 2002, donc. Quel chemin pour revenir au même point !
Donc mon vote pour le premier tour de la présidentielle de 2017 a de grande chance à aller vers Nicolas Dupont-Aignan Philippe Poutou*, ce qui fait bien rire ma femme, à condition qu’il ne soit pas crédité de plus de 4% la veille. Sinon je voterai pour quelqu'un d’encore moins connu.
Pour le second tour, je m’abstiendrai et laisserai les loups se manger entre eux. Dans tous les cas (je ne me ferai plus avoir).

Mes très chers concitoyens, je crois que j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir, j’ai fait le maximum, à ce niveau-là où on est en je crois que on peut dire à la Grâce de Dieu et … et allez. Vive la République, et vive la France.

The Winner
* Changement de dernière minute, NDA étant crédité de plus de 5%. Je ne prend aucun risque.

mercredi 30 novembre 2016

Recalbox 4.0.0 finale est arrivé



La version 4 finale du logiciel d'émulation pour Raspberry Pi est sortie, elle corrige des bugs mais annonce surtout un pont vers la version 4.1 et ses multiples ajouts (PSP, Dreamcast...).
C'est une information importante car Recalbox est ce qui a permis à mon bartop d'exister. A l'origine je pensais y intégrer un PC avec Hyperspin, mais plusieurs tentatives infructueuses m'avaient laissé penser que je ne pourrais jamais avoir un tel appareil. Ce n'est donc qu'en découvrant Recalbox et sa simplicité que tout avait été relancé, avec succès. Merci donc à lui, et longue vie.

lundi 21 novembre 2016

Playstation 4 Pro, me voila !


Depuis de nombreuses années je joue sur PC, mais je trouve que c'est le bordel, malgré Steam. J'achète des jeux a 1€ auxquels je ne joue même pas (et bien souvent je ne les installes même pas), les gros jeux AAA faut toujours commencer par les options graphique, sonores, configurer les commandes, tout cela avant de voir le moindre pixel du jeu. Chiant.
Ma dernière console de salon était la Playstation 1 et j'en ai un très bon souvenir. Beaucoup d'anciens Amigaïstes dont je faisais parti s'étaient tournés vers cette console pourtant très décriée à l'époque par les puristes qui ne juraient que par Nintendo et Sega. Final Fantasy VII avait stoppé brutalement la guerre en la gagnant par KO. Pour la petite histoire, la vie commune avec ma femme a débuté sans télévision (c'était l'époque où je pensais pouvoir changer le monde) durant plus d'un an, et ce n'est qu'à l'achat de la PS1 (avec le combo Formula One, Resident Evil et Ridge Racer) qu'il a fallu s’asseoir sur les principes et intégrer une superbe 92cm à écran bombé (mais à l'époque c'était le top). Ma femme a toujours été pour que je prenne une console de salon.

Des jeux de légende, moches aujourd'hui.

Et voila donc que pour ces raisons j'ai toujours gardé un oeil plus ou moins attentif à ce qui se passait dans l'univers que proposait Sony. Voila déjà bien des mois que j'avais décidé en secret d'y revenir et l'annonce de la PS4 Pro m'a définitivement fait basculer. Et Final Fantasy XV aussi, annoncé comme le messie. Et Uncharted 4 aussi. Bref, pleins de raisons, et je fais ce que je veux de mon argent. Ainsi, le 11 novembre dernier, jour férié, j'ai sauté le pas à Auchan et pris la totale (refuser d'aller dans un supermarché un jour férié, encore un principe que j'ai lâchement abandonné).

- Bonjour monsieur le vendeur, je souhaiterai acheter de l'équipement dans votre rayon.
- Je vous écoute.
- Je voudrais une PS4 Pro, une 2eme manette pour jouer avec ma fille, le PSVR, la caméra qui va avec, Uncharted 4 et Lego Harry Potter.
- Ah d'accord. Vous faites pas les choses à moitié.
- Ouai, mais pour la PS Vita et l'abonnement PS+ je verrai plus tard.

Et on a bien rigolé. Résultat des courses, je m'en suis mis pour plus de 1K€ mais au moins c'est fait. Il m'a refilé des bons de réductions et Battlefront en cadeau et j'étais bien content. J'ai ramené l'ensemble chez moi tel la Brinks, installé tout ce petit monde et lancé Uncharted 4 qui est une véritable tuerie, mais tous cela fera l'objet d'une série d'articles tests prochainement.


dimanche 6 novembre 2016

Le retrogaming sur PC, c'est facile

Un joystick dans le port USB, 3 sites webs et des milliards d'heures à passer sur les jeux de notre enfance (dont la plupart sont en réalité d'énormes arnaques vidéo ludique).

Le site avec Pac-Man refait en original, l'émulation Super Nintendo et l'émulation des vieilles 8 bits.

dimanche 23 octobre 2016

Minecraft en bois

Machin adore Minecraft. Elle y a beaucoup joué, et même si aujourd'hui ce n'est plus sa priorité ludique, les petits carrés verts sont encore très présent dans sa chambre. Ainsi, dans le but premier de maîtriser une scie a ruban que m'a prêté mon père (pour une durée indéterminée), j'ai décidé de lui fabriquer un plateau/lampe/tablette aux couleurs de ce jeu. Je ne savais pas dans quoi je me lançais, j'ai avancé en fonction des envies.

On découpe et trace un plan de travail qui sera vert.

A ce stade déjà, la scie a ruban montre sa puissance mais aussi sa difficulté.
Une texture d'un bloc de diamant pour faire de la couleur.

Découpe de lettres à la scie à ruban. Pas si évident.

Mise en peinture des pièces. Je n'ai pas en photo la fabrication du bloc de diamant.

Fixation des pièces (les lettres ont été détourées au marqueur noir).
La bordure 'sale' en marron c'est fait exprès, pour montrer le coté terre.

Et voila !
Finalement ce ne sera pas une lampe ni rien d'autre de connu, c'est juste pour faire 'joli'. Elle est très contente et c'est le principal.

mardi 4 octobre 2016

My Bartop Part 7

Addendum : Le Plexiglass sous les boutons.

Avec le temps (plusieurs mois), je me suis aperçus qu’une usure aparaissait sur l’angle du vinyle, la où les mains reposaient. Horreur ! Il fallait rapidement réparer cela avant que tout le dessin disparaisse.
IMG_20160804_125819.jpgIMG_20160804_125842.jpg

La solution est évidemment d’insérer un plexiglass entre le dessin et les boutons. J’ai donc acheté une plaque la plus fine possible (2mm), démonté l’ensemble des boutons (j’en ai profité pour reserrer l’ensemble des cosses).
La pose s’est faite en plusieurs étapes :
  • Faire les trous des boutons de dessus dans le plexi loin de la borne grace à des repères
  • Fixation de la plaque au dessus
  • Pliage du plexi avec un décapeur thermique.
  • Faire les trous de devant du plexi avec l’aide des trous existant
  • Fixation de la plaque au dessous
  • Pliage du plexi vers l’intérieur du bartop
  • A l’intérieur, couper et visser pour pas que l’ensemble se barre.

IMG_20160802_204923.jpg
Jusqu’ici tout va bien

Le pliage du plexi s’est déroulé sans accrocs, il faut juste de la patiente. On chauffe sans jamais s’arrêter de se déplacer (si on s’arrête quelques secondes sur un endroit du plexi il va fondre plus vite à cette endroit et créer une ‘vague’). C’est dur, c’est dur et à un moment le plexi va se plier comme une feuille. Il faut l’accompagner et tout se passe bien. J’ai pris un gant de cuisine pour pas me bruler.
Le bas et presque tout le haut est solidement tenu (par les boutons), reste les coins du haut où il faudra percer et mettre une vis.
Il faut que l’environnement de la pièce soit le plus sain possible, le plexi ayant tendance a attirer les poussières. Bien nettoyer entre le plexi et le dessin pour que rien ne vienne

IMG_20160805_090434.jpg
Grrr, encore des vis :(

Recalbox

Parce que c’est le système le plus connu (en français), le plus simple et le premier que j’ai trouvé, j’ai une préférence toute particulière pour Recalbox. Il existe d’autres distributions comme Happi, Raspicade, Retropie ou Lakka ; le choix est large, même s’ils se ressemblent. Pas besoin d’expliquer ici l’installation, le site officiel le fait mieux que moi. Toutefois, je remarque qu’énormément de gens utilisent ce système entièrement gratuit et sans doute actuellement le plus actif. La version 4.0 est parfaite, la 4.1 non encore sortie à l’heure actuelle semble détonante. Des milliers de gens l’utilisent chaque jours, mais peu contribuent à son develloppement. Ils sont une poignée à travailler d’arrache pied et sont à notre écoute sur leur forum. Ainsi, j’ai décidé que lors de la fabrication de chaque bartop j’allais leur donner 10€. Chacun fait ce qu’il veut avec son argent, mais pour ma part, j’estime que sur un bartop de plus de 300€, une rétribution de 10€ est la moindre des choses.

Pour en revenir au fichier de configuration, j’ai du changer quelques paramètres pour coller aux besoins. Pour accéder sous windows au fichier de configuration, il faut taper (en ayant au préalable branché le bartop en réseau local) : //Recalbox dans l’explorateur ou dans le navigateur.

  • Pour afficher l’image correctement sur un écran VGA 4/3, j’ai du modifier :
global.videomode=CEA 4 HDMI en global.videomode=DMT 35 HDMI

  • Pour activer les 40 broches du GPIO, il faut : controllers.gpio.enabled=1
Et mettre a 0 tous les autres joysticks.

  • Pour sortir le son par le Jack plutôt que le HDMI, il faut : audio.device=jack

Et puis … c’est globalement tout pour que ce soit fonctionnel, les autres paramètres c’est selont les gouts. Il y a la possibilité d’accélérer le démarrage de la borne en suivant cette procédure simple, mais rien d’obligatoire.
Le reste est logiciel, mettre les roms, scrapper pour que ce soit joli, etc. Tout ça se trouve sur les forums de la distribution. Une petite vidéo de présentation de Recalbox se trouve ici.

Bravo ! Votre barcab est terminée, vous pouvez maintenant jouer.

(Extrait du document à lire ici)

lundi 26 septembre 2016

My Bartop Part 6


Le cablage n’est pas compliqué, il faut être juste TRES méthodique et suivre à la lettre le câblage officiel des GPIO. Être deux n’est pas de trop non plus (un qui dit quoi faire, l’autre qui fait).
Les cosses, c’est vraiment de la merde. Il faut toutes les resserrer un peu à la pince si on veut pas les voir se promener au fond du bartop.
Photo de droite, la préparation du câblage des contacts.
IMG_20160307_143434.jpg
IMG_20160221_133718.jpg
Pose de la partie lumière en premier, c’est le plus facile. C’est du 12v il y a une alimentation dédiée.
Avec les contacts, le tout fait un peu bordélique, mais ça marche ! La nappe a été coincée par un reste du pied, ça permet qu’elle ne se ballade pas.
IMG_20160307_154438.jpg
Les écueils classique à éviter lors du cablage :
  • Sur un joystick, le HAUT est fait par le contact du BAS et inversement. Idem pour GAUCHE et DROITE.
  • Ne pas hésiter à tester plusieurs GROUND sur les GPIO du Raspberri Pi car on a vu certains picots non communs ou carrément pas reliés. L’effet produit par une absence de masse n’est pas un inversement des boutons mais aucune réaction quand on appuis sur un bouton et du comportement non prévu quand on appuis sur deux boutons en même temps.
  • Le multimètre est ton ami, s’il ne sonne pas quand on appuis sur les boutons, c’est mauvais signe :)

IMG_20160307_181006.jpgIMG_20160229_143546.jpg
Pose de la porte arrière avec les charnières sans trou, les aimants en haut et une chaîne pour pas que tout se barre quand on ouvre.

IMG_20160307_181834.jpg+IMG_20160307_181826.jpg=IMG_20160307_182238.jpg
IMG_20160307_182858.jpg
Et la même chose de l’autre coté.

La pose du T-Molding a demandé quelques efforts, il fallait les 4 mains pour faire correctement. Du coup, pas de photos.


IMG_20160307_183039.jpg
Pose de l’autocollant OBLIGATOIRE que sinon ça sert à rien de faire un bartop.


IMG_20160307_195652.jpg
Et la bête vient de naître

Durée totale de la fabrication en atelier : 3 séances de 6h, entrecoupées de 2h de peintures. C’est évidemment beaucoup, et un connaisseur/habitué/vrai bricoleur divisera au moins ce temps par 2. Pour les autres, il vous manquera toujours une cosse ou un vis qu’il faudra aller chercher en catastrophe au magasin super cher du coin, sachez le.

Vinyle

La fabrication du dessin du Vinyle n’est pas difficile pour celui qui s'intéresse un peu à Photoshop. Le seul problème étant de trouver des images à 150DPI du thème que l’on veut. Google Image est évidemment notre ami, mais il existe des sites qui répertorient de très belles images (voir les liens plus bas).
Le meilleur format pour envoyer le dessin final est étrangement en PDF (à exporter sous photoshop). Il faisait 80x90cm et j’en ai eu pour 25€, ce que je trouve pas très cher.
Je n’ai pas dessiné sur le Bezel (le tour de l’écran) car sa taille n’est pas fixe (c’est lui qui rattrapera les espaces de l’écran). Il sera simplement noir pour renforcer l’immersion.
Le panel et le devant du panel sont solidaire par une bordure arrondie, le dessin viendra recouvrir tout ça en un seul morceau. C’est plus propre et plus doux au toucher.
Il ne faut pas hésiter à faire déborder le dessin des mesures exactes, on est jamais à l’abri de mesures délicates. De plus, si vous découpez le dessin plus large, il sera plus facile de le faire revenir derrière ou dessous le bois. C’est vraiment utile pour les cotés, le dessin se prenant sous le T-Molding. J’ai pris un centimètre de plus que les tailles, j’aurais du prendre deux.
La pose du Vinyle aurait pu sembler fastidieuse pour un bricoleur comme moi, mais c’était sans compter sur Youtube et son insondable aide. C’est donc très facile si on fait comme expliqué ici.



a1.jpga2.jpg
Version brute et version prêt à découper. Notez que quitte a payer, autant remplir les blancs. Les 4 personnages en haut à gauche seront collés sur les cahiers d’école de ma fille :)

IMG_20160129_133246.jpgIMG_20160129_140202.jpg
Tests grandeur nature de tailles, imprimé sur du A4 avec le logiciel Posterazor. Avant de claquer 25€ et une semaine, autant être sûr.

Voici la version PSD à 150DPI de ma déco.
Voici la version PDF à 150DPI de ma déco, pas très exploitable, telle qu’envoyée à imprimer.
Cette décoration Street Fighter est basée sur le travail de Blackwizzard677 qui a eu la gentillesse de partager.


(Extrait du document à lire ici)