lundi 22 avril 2013

mardi 16 avril 2013

Je suis riche !


J'avais commencé à faire un long discours mais je m’empêtrais dans la démonstration. Pour faire court, je suis contre le principe de déclaration sur nos ministres, ils ont assez incompétents comme ça sans qu'on en rajoute sur leurs biens.
Par solidarité et égalité, je met ma déclaration de patrimoine.

Déclaration de patrimoine au 16 avril 2013 :

Maison à Carsan pour 50% : Valeur 140.000€
Maison à Carsan : Valeur 220.000€
Terrain non constructible à Carsan : Valeur 1000€ pour 6600m²

Compte courant La Banque Postale : 10.475€
Compte courant Boursorama : 35.710€

Placements : 0€

Voiture Fiat acheté en 2000 : 3900€
Bouledogue Français acheté en 2012 : 700€

Et j'ai menti comme aurait fait Cahuzac, d'où l'inutilité du bouzin.

dimanche 13 janvier 2013

Conserves de porc

Nous avions déjà fait plusieurs terrines de porc l'an dernier et c'est sans préméditation que nous sommes lancés cette année dans la confection de conserves de pâté de porc. Ouai, des fois ça nous pète.

Cette fois nous avons demandé l'aide du papa parce que si la recette est simple, les ustensiles sont un poil particuliers. Et le papa a toujours de bonnes astuces auxquels nous ne pensons jamais.
Je suis donc passé voir mes amis apiculteurs à Bollène pour leur prendre des pots avec couvercles stérilisables, récupéré tout le matériel nécessaire, acheté la viande et mixé une recette parmi de nombreuses qu'on nous avait donné.

La viande

Les outils
Les quantités : Au total nous avons fait plus de 15 Kg de pâté répartis comme suit :
  • 2,9 Kg de foie de porc
  • 6 Kg de gorge de porc
  • 6,2 Kg de poitrine de porc

Préparation

Aiguiser parfaitement au moins 1 couteau suffit, pas la peine d'en avoir 10 qui coupent pas.


Le mixeur, aussi appelé bouzille-bras
Avant d'aller plus loin, je précise qu'il paraîtrait qu'il faut moins de gorge de porc, voire pas du tout. Moins chère, je reconnais que c'est un morceau de porc de bien moindre qualité que la poitrine et surtout beaucoup plus grasse. Lors d'un prochain essai on en prendra beaucoup moins.
Il faut donc mixer tout ça pour en faire une belle bouillabaisse a laquelle nous ajoutons : 
  • 10 gr de sel par kilos de viande
  • 1 gr de poivre par kilos de viande
  • 1 oeuf tous les 2 kilos de viande
  • Du cognac ou de l'armagnac (en tous cas un alcool fort)
  • Une bricole de sucre (pour enlever le gout de l'amer du foie)
Certains y ajoutent a ce moment des truffes, des cèpes ou d'autres champignons ; on avait rien sous la main aujourd'hui, c'est donc un pâté nature pour cette fois.

La mixture presque prête
Vous touillez tout ça dans une énorme marmite (on l'a fait en deux fois) et y ajoutez un nuage de farine pour épaissir un peu.

Mise en pots


C'est maintenant le moment de la mise en pots, relativement rapide et facile. Il faut bien essuyer les bords du pot avant fermeture (comme toute conserve). Un qui remplit, un qui nettoie.

Pour ce qui est du volume, nous avons fait 40 pots et une grosse terrine de 2,5 Kg.

La terrine parce qu'on a plus de pots disponibles
A noter que pour une terrine, il est possible d'y ajouter du thym, du laurier ou autre plante aromatique, chose déconseillée pour des pots stérilisés.

Cuisson

La bouteille de gaz, spécialité irakienne.
 Pour un stérilisateur classique, on a pu y mettre 26 pots. Il faut compter 2h30 de cuisson a 100° (commencez donc a compter une fois arrivé à 100°).
Bien noyer les pots
Une fois la stérilisation terminée, il ne faut pas hésiter a laisser refroidir tout ça en l'état, le stérilisateur abandonné dans un coin du garage avec les pots et l'eau dedans.

Le 2eme stérilisateur, moins rempli
Et voila ! De belles étiquettes viendront égayer les pots et raviront vos invités jusqu'au bout de la nuit. Et le prix dans tout ça ? parce que c'est sympa de faire l'écolo, encore faut-il s'y retrouver. En comptant tout (Viande+oeuf+pots) il a fallu 57€. Avec ça on a 40 pots de 360gr (réutilisables) et une énorme terrine. A ce prix c'est donné !